11 novembre 2013

Chapitre 14: Le vent dans la caverne

Les grottes avaient un point positif : elles respiraient le silence. Un silence on ne peut plus le bienvenue. Un silence qui appelait à la réflexion. Walker Oswald attrapa l’anse d’un mug et le porta à ses lèvres, heureux de sentir le fort arôme du café réveiller ses sens et sa chaleur l’envahir. Parcqu’aussi silencieuses soient les grottes, elles étaient aussi la plupart du temps aussi glacées que l’intérieur d’un frigidaire. Il s’était aménagé un petit coin à lui au beau milieu de celle-ci, avec un lit de camp, bonbonnes de... [Lire la suite]