19 mars 2012

Chapitre 2: Cet été là…

Les roucools pioupioutaient quand Mimiko ouvrit un œil, fixant un instant les rayons de lumières qui frappaient le plafond. -C’est déjà le matin ? Elle baissa alors les yeux sur son ventre et y trouva le hericendre qui y dormait, étalé comme un bienheureux et alors la réalité lui revint avec dureté. -Comment ça a pût arriver ? Se demanda-t-elle, dépitée. Avant de laisser retomber sa tête sur son coussin avec un gémissement. ** -Je ne comprends pas qu’une ville au bord de la mer comme celle-ci n’ait pas de... [Lire la suite]

17 octobre 2012

Chapitre 3: De long en large en travers

Le dresseur et son carabaffe se tenait devant la gigantesque arène de Carmin sur Mer installée face à la mer. Il baissa la tête et regarda une deuxième fois la pancarte affichée sur la porte : -Fermé, hein ? Comme c’est étonnant… *** -2 nuits d’hotel : 120 pokédollars… Ecrivit Mimiko sur un petit carnet. Une vague se fracassa contre la proue du bateau, l’éclaboussant un peu. -1 pokématos : 500 pokédollars… Un couple de voyageur passa derrière elle en discutant gaiement. -1 téléphone cellulaire : 100... [Lire la suite]
15 juin 2013

Chapitre 8 : Cupidité est mon petit nom

Elles s’étaient toutes réunies dans une pièce sombre, à peine éclairées par la flamme vacillante d’une petite lampe et le rougeoiement de deux bâtonnets d’encens. Ces derniers entouraient une statue en bois représentant un gigantesque oiseau déployant ses ailes et ses serres. -Le professeur Orme a envoyé quelqu’un à sa place. -Nous devons l’arrêter. -Mais nous ne savons pas nous même où… ? -Ca fait déjà plus de dix ans et s’il avait tout simplement disparu ? -Comme ça ? Impossible. Que penses-tu de tout ça ? ... [Lire la suite]
Posté par Mkat à 14:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 juillet 2013

Chapitre 11 : Une histoire de shampooing ? [AUTOMNE]

Elle s’activait à réunir toutes ses affaires dispersées aux quatre coins de la pièce, celle-ci déjà bordélique quand on l’y avait installée, pour les fourrer dans son sac tout en tenant en équilibre son pokématos entre son épaule et son oreille. -Mais oui Sayaka, puisque je pars c’est que le docteur estime que ma cheville est suffisamment remise ! Elle n’avait pas trop de difficulté à imaginer la femme du professeur Orme en train de tourner en rond dans sa cuisine tout en surveillant d’un œil son bébé. Son fils Akira, quant à... [Lire la suite]